vendredi 27 novembre 2015

Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien ( et de tous ses maris plus un ) - Francis Dannemark





Synopsis :
Paul a cinquante-six ans. Il vient de perdre sa mère. À son enterrement, il rencontre la soeur de celle-ci pour la première fois. Il ne connaît d’elle que son prénom, Alice. À soixante-treize ans, sa tante ne lui apparaît pas comme une vieille dame. Elle est séduisante, un peu mystérieuse et, surtout, pleine de vie et de fraîcheur. Elle invite son neveu à venir la voir à son hôtel et là, en face à face, elle va lui raconter son incroyable existence. 
Alice fait partie de ces êtres rares qui ont vécu dix vies en une seule. Et s’il est vrai que tous les hommes sont mortels, les maris d’Alice le sont tout particulièrement : elle est veuve pas moins de huit fois ! 


Ce que j'en ai pensé :


__Je pensais rire en lisant ce livre. J'ai été surprise de pleurer en le terminant. Je n'étais pas triste. C'était seulement beau. Et j'en avais besoin. J'ai commencé ce livre le samedi 14 Novembre, je l'ai terminé le mercredi qui a suivi, et je pense que j'avais besoin d'une histoire comme ça.

__J'ai trouvé ce livre au fond d'une étagère, coincé entre pleins de livres, chez ma libraire préférée. C'est le nom « Alice » qui a d'abord résonné dans ma tête. Et puis le titre en général. Je n'ai même pas lu le résumé avant de l'acheter.

__Histoire d'Alice, c'est un tout petit livre, qui raconte une longue histoire. J'aime bien ce genre de livre. C'est une longue histoire pleine d'espoir et de douceur. On fait d'abord la connaissance de Paul, qui rencontre pour la première fois sa tante pour l'enterrement de sa mère. Alice lui demande alors un service, elle voudrait retrouver quelqu'un. Paul accepte et lui demande qui est cette personne. Et pour qu'Alice puisse parler correctement de cette personne, de cet homme qu'elle a aimé, elle doit également parler de tous les autres. Et c'est ainsi qu'Alice nous emporte dans le flot incroyable d'aventures qui ont fait sa vie, tout cela dirigé par ses histoires d'amour. Génial, non ?
__Il faut savoir qu'Alice est une vieille dame. Une vieille dame anglaise. Et pourtant, elle nous raconte tout ça comme une jeune demoiselle passionnée. J'ai tellement ri ! Alice est très amusante :petite dame élégante qui adore le tiramisu et qui, avec un sourire, nous raconte sa vie, terrible et belle à la fois. Ce livre est rempli de tendresse, de curiosité. Alice a eu tant de maris, tant de rencontres toutes plus incroyables les unes que les autres. Ma préférée restera sa rencontre avec Maggie. Maggie, qui était comme sa mère, sa meilleure amie. Maggie, plus vieille qu'Alice, qui était tout aussi formidable !
J'ai adoré ces deux portraits de femmes, insouciantes et libres. Surtout insouciantes d'ailleurs. Alice ne pensait jamais à rien, et tout le monde pensait pour elle. Alice dit toujours oui aux chances qui s’offrent à elle. 

__Il n'y a pas d'intrigue particulière, il n'y a pas d'enjeu particulier dans cette histoire. On a seulement envie de connaître la suite de l'histoire d'Alice. On a envie de l'écouter parler, de la voir sourire, de la regarder raconter. Je ne sais pas pourquoi mais quand je lisais, je voyais très clairement Alice, avec du bleu sur les paupières. Pourquoi du bleu, je ne sais pas. Sûrement pour déplaire à George.


__Je ne vois pas quoi vous dire de plus, à part que si vous avez besoin de légèreté et d'espoir, lisez Alice. En fait lisez ce livre tout court. C'est doux, c'est beau, c'est de l'amour, et ça fait du bien. Et ça confirme le fait que j'adore les Alice.  



Citations :

« Tous les hommes avec qui j’ai vécu avaient raison. Chacun avait ses rêves, chacun avait ses idées et ses convictions. Moi, je n’avais pas d’idées et les leurs me plaisaient. »

« On eût dit que l’angoisse humaine se balançait dans le vent du soir comme un arbre exotique aux couleurs éclatantes. »


Aucun commentaire:

Publier un commentaire